Comment faire un cappuccino avec un mousseur à lait

Comment faire un cappuccino avec un mousseur à lait ?

Le cappuccino a de nombreux adeptes dans le monde, et c’est l’un des cafés les plus populaires en Italie et en France. Il est tout à fait possible de le réaliser soi-même dans sa cuisine. Comment donc faire un cappuccino avec un mousseur à lait ?

Cappuccino avec un mousseur à lait

Recettes et accessoires

Pour faire un cappuccino, il faut se munir d’une machine à expresso, d’une tasse de 20 cl et bien sûr, d’un mousseur à lait. 15 cl de lait doivent être utilisés pour 5 cl d’expresso. L’idéal serait de moudre des grains de café juste avant la préparation, ce qui est la meilleure manière d’obtenir un café goûteux et savoureux. Les prétendues recettes avec des substituts du lait, comme la crème chantilly, par exemple, ne permettront jamais la réalisation d’un vrai cappuccino.

La préparation

La première étape consiste à faire couler le café dans une tasse en biais et de manière très délicate, pour conserver un maximum de mousse du café produit par la machine à expresso. En même temps, la mousse de lait doit être préparée. L’astuce est de faire en sorte qu’elle ne soit ni trop compacte ni trop épaisse. Il devrait subsister 75 % de lait pas entièrement monté, mais légèrement chauffé et émulsionné.

Ce mélange lait-mousse sera alors doucement versé dans l’expresso, depuis le centre de la tasse. On s’arrêtera lorsque l’ensemble aura atteint les trois quarts du récipient. Le reste de mousse doit être rapidement versé au-dessus, afin de créer un rond blanc au milieu du cappuccino. Il est possible d’aromatiser le lait avant d’être monté.

Astuces de préparation

Astuces de préparation

Il faut savoir que la préparation d’un bon cappuccino respecte certaines proportions. Pour conserver le goût du cappuccino, une tasse devra comporter 50 % de lait chaud, 25 % d’expresso et 25 % de mousse de lait. Le lait le plus adapté au cappuccino est le lait entier, ou sinon, on peut ajouter du lait demi-écrémé dans la recette. La matière grasse présente dans cet aliment favorisera la montée de la mousse.

Ce dernier doit toujours être froid, autrement dit aux alentours de 4 °C, lorsque l’on commence à faire monter la mousse. Les bulles produites par le mousseur doivent être particulièrement fines. C’est uniquement de cette manière que l’on peut obtenir un bon velouté qui peut durer et qui reste bien en place dans la tasse. Le cappuccino doit être dégusté directement après la préparation.

Il n’est pas conseillé de le laisser refroidir. Pour réaliser le cappuccino idéal, il faudra certainement quelques essais, mais les efforts dans cette entreprise ne tardent généralement pas à payer, sans compter l’expérience que l’on aura acquise. Ceci-dit, si vous ne souhaitez pas vous tracasser avec tous ces préparatifs, sachez qu’il existe des machine à cappuccino qui font un excellent boulot.

Le cappuccino reste l’un des cafés les plus consommés dans le monde, nul doute qu’il séduira tous les invités d’une soirée entre amis.